Bois profonds

poème de Raphaële Frier * illustration d’Amélie Jackowski
traduit en arabe par Nada Issa

Bois profonds est un conte, il y avait, il y a, si l’on y croit, si l’on se donne la peine d’y croire…, dans lequel Raphaële Frier explore le jeu à se faire peur, en sachant que l’on ne risque rien. Tous les éléments sont là, le chemin, l’épaisse forêt, les branches et les ronces, les craquements, les grognements et les cris. Et à chaque détour de vers, on s’attend à voir surgir le loup, qui gît au fond de nous…
Bois profonds est un récit philosophique, jusqu’au moment où, jusqu’à l’endroit qui, pourquoi, comment, on ne sait pas, mais on y est… On sent que la quête parle de soi, et qu’être lecteur, c’est entrer dans cette exploration de soi.
Bois profonds est un jeu et en le parcourant, on dirait qu’on tire les cartes de sa vie.
Est-ce que Bois profonds est un précis de méditation pour enfants ? On se le demande encore… Une chose est certaine, Bois profonds est un poème et chacun.e le lit comme il a envie.
Amélie Jackowski est entrée graphiquement dans ces Bois profonds par le conte, la magie, la cartomancie (pour laquelle elle est si douée !), la philosophie ou la psychologie. Elle nous propose une marche graphique dans les Bois profonds avec jeu et avec joie !

_________________

17 x 22 cm | broché | 24 pages | poèmes | 19 novembre 2021 | 9 €
isbn : 978-2-919511-81-5