COUVERTURENous irons au bois

poème de Raphaële Frier * monotypes de Zeynep Perinçek
traduit en arabe par Georges Daaboul

À partir de monotypes peints par Zeynep Perinçek (Alifbata, Couleurs), Raphaële Frier a composé un poème de tous ces arbres qui comptent et ont compté dans notre vie :
Le premier, je l’ai rencontré dans un parc de mon quartier. Il lisait par dessus mon épaule. (…) C’est derrière le cinquième que l’on s’était cachés pour s’embrasser (…) J’ai mangé les cerises du septième, les poires du huitième, les figues du neuvième (…).
Jusqu’au dernier, qu’elle a planté.

_________________

17 x 22 cm | broché | 40 pages | poèmes | 2016 | 11 €
isbn : 978-2-919511-21-1